La Chaîne d'Union

Que nos cœurs se rapprochent en même temps que nos mains ; que l’amour fraternel unisse tous les anneaux de cette chaîne formée librement par nous. Comprenons la grandeur et la beauté de ce symbole ; inspirons-nous de son sens profond. Cette chaîne nous lie dans le temps comme dans l’espace ; elle nous vient du passé et tend vers l’avenir. Par elle nous sommes rattaché à la lignée de nos ancêtre, nos maîtres vénérés qui la formaient hier ; par elle doivent s’unir les Francs-maçons de tous les rites, de tous les pays. Enrichissons-la de nombreux et solides anneaux de pur métal et, élevant nos esprits vers l’idéal de notre Ordre, efforçons-nous de rapprocher tous les hommes par la Fraternité. Francs-maçons, étendons la main droite. Promettons de conserver les uns pour les autres la plus fraternelle affection et de travailler sans relâche à réaliser la fraternité universelle.

Article premier de la Constitution du Grand Orient de France

La Franc-maçonnerie, institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, a pour objet la recherche de la vérité, l'étude de la morale et la pratique de la solidarité ; elle travaille à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement et social de l'Humanité. Elle a pour principes : la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience. Considérant les conceptions métaphysiques comme étant du domaine exclusif de l'appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique. Elle a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité. La Franc-maçonnerie a pour devoir d'étendre à tous les membres de l'Humanité les liens fraternels qui unissent les Francs-maçons sur toute la surface du globe. Elle recommande à ses adeptes la propagande par l'exemple, la parole et les écrits, sous réserve de l'observation du secret maçonnique. Le Franc-maçon a pour devoir, en toute circonstance, d'aider, d'éclairer, de protéger son frère, même au péril de sa vie et de le défendre contre l'injustice. La Franc-maçonnerie considère le travail comme un des devoirs essentiels de l'homme. Elle honore également le travail manuel et le travail intellectuel. La souveraineté maçonnique appartient à l'universalité des Francs-maçons actifs faisant partie de la Fédération du Grand Orient de France. Cette souveraineté s'exerce par le suffrage universel.

Le serment

Sur cette équerre, emblème de la conscience, de la rectitude et du droit, sur ce livre de la Constitution, qui sera désormais ma loi, je m'engage à garder inviolablement le secret maçonnique, à ne jamais rien dire ni écrire sur ce que j'aurais pu voir ou entendre pouvant intéresser l'Ordre, à moins que je n'en ai reçu l'autorisation, et seulement de la manière qui pourra m'être indiquée.