Qu'il s'agisse de revenus, de territoires ou de générations, tout semble conclure à l'existence d'une véritable préférence française pour les inégalités. Dans le même temps, chacun utilise hâtivement jusqu'à épuisement les notions - essentielles, mais jamais clarifiées - de justice sociale, d'équité, de solidarité, d'égalité des chances et de discrimination positive. Aussi l'Institut Edgar Quinet a-t-il souhaité prendre le temps de la réflexion afin de permettre une clarification des différents concepts en jeu et de leurs implications concrètes, ou encore de dresser un tableau minutieux des difficultés propres au modèle français. Sur la base d'analyses conduites par des spécialistes, se dégagent des pistes d'action pour une gauche moderne où l'on constate que voir le monde tel qu'il est - et rompre avec certains de nos conservatismes - nous replonge dans le meilleur de la tradition du socialisme républicain et de sa mission historique : réaliser l'idéal de liberté, d'égalité et de fraternité.

Les rencontres de l'Institut, consacrées aux inégalités et à la justice sociale, se sont tenues les 17, 18 et 19 janvier à l'École Normale Supérieure et à la Maison de la Chimie (Paris).